L'arthrose

L'arthrose

L'arthrose, mieux connaitre ce mal

L’arthrose est une affection douloureuse et chronique des articulations. Elle est due à la détérioration des cartilages.

En pratique, comment savoir si votre chien souffre d’arthrose ?

  • Votre chien est-il âgé ? Dès l’âge de 8 ans pour les chiens de grandes races des signes d’arthrose peuvent apparaitre.
  • Votre chien a t’il du mal à se lever le matin, boite en début de journée ou après la sieste puis va  mieux ? Ce sont des douleurs à froid souvent typiques des douleurs arthrosiques.
  • Votre chien semble t’il moins à l’aise, en hiver, et durant les périodes humides ? Comme pour les humains,  les douleurs liées à l’arthrose sont plus importantes lorsque le froid et l’humidité sont au rendez-vous !
  • Votre chien ne sait-il plus se lever, couine de douleur, ou au contraire s’isole ? Cela peut également être de l’arthrose !

Les signes observables pour vous, propriétaires, sont très nombreux c’est pour cela qu’il faut l’aide d’un professionnel de la santé, afin de poser le diagnostic et mettre en place des solutions adaptées pour augmenter le confort de vie de votre animal. N’hésitez pas à partager ces observations avec votre vétérinaire.

Quels sont les facteurs prédisposant l’arthrose chez le chien ?

  • L’âge : comme cité précédemment, le chien âgé souffre très souvent d’arthrose.
  • Le poids : un surpoids, ou une obésité vont augmenter les charges sur les articulations et donc le risque  d’arthrose et les douleurs de votre animal. Faites vous aider par votre vétérinaire pour maintenir votre animal à son poids de forme.
  • Les dysplasies : si votre animal à reçu un diagnostic de dysplasie, il est à surveiller, ses risques de développer de l’arthrose sont supérieurs à ceux d’un chien sain.
  • Les anciennes blessures : fractures, entorses, etc… sont également des facteurs prédisposant.

Mon chien a de l’arthrose, comment puis-je l’aider ?

  • s’assurer qu’il soit à son poids de forme et éviter la fonte musculaire. En pratique s’il est en surpoids, le faire maigrir, et le faire marcher (attention à mettre en place une activité physique adaptée à votre animal).
  • éviter les activités trop brutales : les sauts, la course, monter et descendre fréquemment (canapé, marches, etc…)
  • améliorer son alimentation : il existe de très nombreux produits pour vous aider. Vous pouvez utiliser une alimentation adaptée pour le soutien articulaire ou des compléments alimentaires type chondroprotecteurs. Demandez conseil à votre vétérinaire car ce qui convient à l’un peut ne pas convenir à l’autre.
  • la physiothérapie : elle permet de soutenir les articulations tout en maintenant au mieux la masse musculaire. Tout comme les kinés pour nous, les vétérinaires proposant la physiothérapie vous offre une prise en charge mécanique de la douleur.
  • L’ostéopathie et l’acupuncture peuvent diminuer les douleurs articulaires et augmenter le confort de votre animal. N’hésitez pas les résultats peuvent être surprenants !
  • La prise en charge médicale : en dernier lieu, lorsque les douleurs deviennent trop importantes pour votre animal, l’utilisation de médicaments peut être nécessaire. Elle sera mise en place par votre vétérinaire. Il est parfois nécessaire d’effectuer un petit bilan sanguin afin d’utiliser ces produits en toute sécurité.
  •  La prise en charge chirurgicale : parfois nécessaire, elle peut vous être proposée.

Pour Ohmyvet,
Dr Sab Sarah.